Theperfclub

améliorez ses performances

SUIVI DES SPORTIFS : 4 MÉTHODES PAS CHÈRES

Le suivi des sportifs à l’aide de la charge d’entraînement est crucial pour découvrir les réponses individuelles à l’entraînement et à la compétition, prédire les niveaux de fatigue et réduire le risque de dépassement non fonctionnel ou de blessure. Ces dernières années, il y a eu un pic de recherche sur les stratégies et la technologie de suivi des sportifs. Cependant, la plupart des coachs ne sont pas au courant des stratégies ou de l’équipement de suivi de la charge « de référence » qui sont rapidement devenus la norme dans le sport d’élite, tels que le GPS et la variabilité de la fréquence cardiaque. Par conséquent, cet article propose des moyens rentables de suivre la charge d’entraînement pour les coachs travaillant dans le sport amateur et/ou avec des finances réduites.

La charge peut être définie comme une charge interne ou externe. La charge externe est la quantité de « travail » global effectué par l’athlète, y compris la compétition, l’entraînement technique/tactique et l’entraînement physique. Par exemple, un joueur de tennis, au cours d’une semaine typique, peut avoir 4 séances d’entraînement sur le terrain, 3 séances de gym et un match de compétition. Tout cela contribuerait à la charge externe d’un athlète. La charge interne est le stress physiologique de l’athlète causé par la charge externe. Cet indicateur est important car deux athlètes pourraient être exposés à la charge externe ci-dessus mais réagir de différentes manières et la charge interne peut être mesurée elle aussi de différentes manières.

Un modèle de suivi des sportifs intégré avec la charge holistique qui recueille à la fois des mesures internes et externes fournira un meilleur aperçu du stress physiologique subi par un athlète. Cet article présente quatre méthodes économiques (2 internes et 2 externes) pour suivre la charge.

Le suivi des sportifs avec l‘évaluation de l’effort perçu (RPE)

L’évaluation de l’effort perçu (RPE) est un moyen extrêmement connu et populaire de suivre l’effort d’un athlète après avoir effectué un effort (Foster 1998). Traditionnellement, une échelle de notation de 10 points est utilisée lorsque les athlètes donnent une valeur numérique à leur effort, 10 étant l’effort le plus élevé pour une session donnée. Cette approche peut être poussée plus loin en multipliant le score RPE de session (sRPE) par la durée de la session, pour produire un score de charge d’entraînement mesuré en unités arbitraires (AU). Par exemple, si un athlète évalue une session comme un 8 et que la durée de la session était de 60 minutes, la charge d’entraînement serait de 480 UA (8 x 60 = 480).

Bien que le sRPE soit facile à obtenir, il y a plusieurs considérations que nous devons garder à l’esprit ; La collecte du sRPE directement après la session peut produire un score inexact. En fin de compte, il s’agit d’une forme subjective de suivi des sportifs de la charge interne (mais pas moins fiable). La recherche suggère que la collecte de la sRPE environ 30 minutes après une séance permet aux athlètes de réfléchir plus précisément à la séance et de fournir un score plus fiable (Foster 1998). Il est recommandé que les athlètes bénéficient d’une période d’essai pour devenir plus expérimentés dans l’évaluation du RPE et que leurs propres niveaux d’effort garantissent la fiabilité des données collectées.

Avec ThePerfClub, notre outil de suivi des sportifs, vous pouvez utiliser plusieurs des méthodes de façon automatisée et professionnelle à un coût abordable. Suivez un nombre de sportif ILLIMITÉ : Essayez gratuitement !

Une autre considération est que la sRPE ne parvient pas à différencier l’endroit où les athlètes ont estimé que cet effort s’est produit. Par exemple, l’effort dans une séance de vitesse techniquement difficile avec une exigence neuromusculaire élevée aura un effort considérable sur une séance d’endurance longue et fatigante, même si les deux ont été notés comme un 8 sRPE. Une solution potentielle à ce problème consiste à prendre des scores RPE pour différents paramètres, connus sous le nom de RPE différentiel (dRPE) (McLaren et al. 2016). Par exemple, en plus de la sRPE, les cotes pour l’effort du bas du corps et du haut du corps, l’essoufflement et les difficultés cognitives pourraient aider à fournir une évaluation plus précise de l’intensité, aidant les coachs sportifs à prendre de meilleures décisions dans leurs programmes d’entraînement.

Questionnaires de bien-être

Les questionnaires de bien-être sont des questionnaires d’auto-évaluation dans lesquels un athlète évalue son niveau de bien-être perçu sur plusieurs paramètres tels que la qualité du sommeil, les douleurs musculaires et l’humeur.

Les questionnaires sur le bien-être sont efficaces pour obtenir des données de qualité, mais doivent être bien conçus, rapides à remplir et faciles à analyser par les entraîneurs pour créer une adhésion à long terme. La conception d’un questionnaire qui limite les réponses à la notation sous forme de nombres pourrait contribuer à l’efficacité de l’adhésion et de l’interprétation du questionnaire. Par exemple, « Comment évalueriez-vous votre sommeil de la veille ? 1. Très mauvais 2. Mauvais, 3. Moyen. 4. Bon. 5. Excellent ».

De même, pour le RPE, il incombe à l’athlète de répondre de manière véridique et précise pour que les questionnaires wellness soient efficaces. Ceux-ci peuvent être créés gratuitement sur des ordinateurs portables, des tablettes et des téléphones à l’aide d’applications telles que Google Drive et sa fonction Google Questionnaires. Si vous trouvez le concept de conception d’un questionnaire intimidant, il en existe des standardisés largement disponibles. Le Profile of Mood State (POMS) est un questionnaire sur le bien-être qui s’est révélé prometteur pour prédire le syndrome de surentraînement chez les athlètes : sommeil, niveaux d’énergie, préparation musculaire, régime alimentaire et stress pour indiquer si l’athlète est prêt à s’entraîner.

Pour une solution clé en main synchronisé avec vos séances, ThePerfClub permet de partager un questionnaire de bien-être facilement avec vos sportifs et d’analyser les données de façon individuelles et collectives facilement.

Logiciel de coaching sporti

Saut avec contre-mouvement

Le saut avec contre-mouvement (CMJ) n’est pas seulement utilisé pour mesurer la performance à travers une gamme de mesures, mais aussi comme indicateur de fatigue neuromusculaire, en particulier dans les environnements d’entraînement appliqués. Prêter attention aux paramètres tels que le temps de contraction peut être un meilleur indicateur de la fatigue par rapport à la hauteur du saut lors du suivi des sportifs de la fatigue neuromusculaire. Cependant, pour obtenir de tels indicateurs, il faut utiliser des plaques de force « de référence », ce qui est un mode de mesure coûteux.

L’application MyJump2 pour IOS et Android est une alternative populaire et souvent incontournable pour de nombreux praticiens qui n’ont pas accès aux plaques de force. Téléchargeable sur un smartphone pour 9,99 euros, on pourrait supposer qu’une application pour smartphone relativement bon marché n’est peut-être pas la mesure la plus fiable et la plus valide. Cependant, il a été démontré qu’il fournit des mesures fiables et valides de la hauteur du CMJ. Si un entraîneur utilise cette méthode économique, elle peut être mise en œuvre au début de chaque séance d’entraînement en prenant les scores CMJ et en les comparant aux scores précédents pour mettre en évidence la fatigue potentielle.

Si vous choisissez de suivre les performances du CMJ dans le cadre de votre modèle de suivi des sportifs de la charge d’entraînement, il est préférable de prendre un score moyen de tentatives d’essai plutôt que le score le plus élevé. 

La quantification du Volume, ou de la charge pour le suivi des sportifs

Les mesures de volume de charge externes courantes pendant l’entraînement ou les compétitions incluent souvent une forme de mesure de la puissance, de la vitesse ou de la force. Même dans les sports amateurs, les athlètes complètent les séances de gym pour développer leurs qualités de force et de puissance. Comme indiqué dans l’introduction, les séances en salle de sport doivent être considérées comme faisant partie de la charge globale de l’athlète. En règle générale, les méthodes telles que l’entraînement basé sur la vélocité vont être en dehors des budgets de la plupart des entraîneurs.

Une solution rentable pour enregistrer le volume total de la session consiste à suivre le nombre de kilos et le nombre de répétition (ou mètres, ou durée). Cela donne un aperçu de la session globale pour avoir la quantité de travail qu’un athlète a effectué au cours d’une session. Par exemple, un athlète squat à 100 kg pour 5 répétitions ; par conséquent, la charge externe pour cette série serait de 500 kg. Si un athlète a fait 3 séries, cela signifierait que le tonnage sur cet exercice est de 1500 kg. Cela peut être appliqué à chaque exercice de la session pour fournir un tonnage total.

Conclusion

Il est évident, d’après la vaste quantité de recherches au cours des dernières années, qu’il y a une grande importance et responsabilité pour les préparateurs physiques, coachs et personal trainers de suivre la charge d’entraînement du sportif. En conséquence, les équipes et organisations sportives de haut niveau ont investi beaucoup d’argent dans les dernières technologies et logiciels de suivi de la charge d’entraînement. Cependant, ce n’est pas à la disposition de tous les entraîneurs, par conséquent, l’objectif de cet article était de fournir des stratégies de suivi de charge rentables. L’utilisation de mesures basées sur le RPE et des questionnaires de bien-être peut donner un aperçu de la charge interne d’un athlète, tandis que les performances CMJ et la charge volumique peuvent donner un aperçu de la charge externe d’un athlète. Lorsqu’ils sont couplés, ils fournissent un modèle de suivi complet, rentable et facile à mettre en œuvre.


Entrainez-vous mieux avec ThePerfClub!
ThePerfClub aide les sportifs et les équipes à éviter les blessures et la stagnation en quantifiant la fatigue des efforts et du mode de vie.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.