Theperfclub

estimer-votre-VO2-Max

Trouver votre maximum : utiliser le VO2 Max à l’entraînement

Le sport de compétition consiste à se pousser pour trouver son maximum, à la fois en course et à l’entraînement. Souvent, la première étape de toute nouvelle relation entraîneur-athlète consiste à déterminer le potentiel de forme physique. Cela nécessite une référence ou une échelle sur laquelle placer l’athlète. Depuis la fin des années 1960,  cette mesure est l’une des principales méthodes de mesure du potentiel de forme physique (et de santé de façon générale). Depuis sa conception, il a été de plus en plus utilisé comme outil d’entraînement, même s’il existe des preuves contradictoires quant à savoir s’il augmente réellement avec la condition physique. Voici un résumé de ce qu’est  le VO2 max, comment il peut être mesuré et comment il peut être utilisé à l’entraînement.

Expliquer le VO2 Max

Le VO2 max est une mesure de la quantité d’oxygène que vous pouvez consommer en une minute. La forme physique est une combinaison de force musculaire et aérobie, et savoir combien d’oxygène vous pouvez absorber pendant une minute donne à votre entraîneur une bonne idée du potentiel de performance. Les principaux facteurs affectant  le VO2 max sont l’âge, le sexe et la condition physique de base.

Ce n’est que la moitié de l’équation de la condition physique, l’autre moitié étant l’efficacité. Cela signifie que deux athlètes avec le même VO2 max peuvent avoir des performances très différentes selon la façon dont ils utilisent l’oxygène dont ils disposent. Un coureur avec une foulée parfaite courra plus vite que son concurrent avec des inefficacités biomécaniques, même avec le même VO2 max. Un sportif pesant 55 kg avec le même  VO2 max qu’une personne pesant 65 kg courra probablement beaucoup plus vite sur une distance donnée en utilisant la même quantité d’oxygène.

La VO2 Max est- il entraînable ?

L’utilisation de cet indicateur comme outil d’entraînement a été débattue presque depuis son invention. Son utilisation généralisée a commencé lorsque Kenneth Cooper a conçu un test de 12 minutes pour déterminer le potentiel de condition physique des cadets de l’Air Force. L’avantage était qu’un entraîneur ou un chercheur pouvait effectuer le test sur un grand nombre de personnes en même temps, créant ainsi une mesure efficace pour les militaires. Les résultats étaient à l’origine utilisés par le Dr Cooper comme test unique de la condition physique d’une nouvelle recrue, mais il est maintenant très courant pour les athlètes d’effectuer un test de VO2 max à différents moments de l’année pour mesurer les progrès.

C’est là que la polémique commence. Les principaux facteurs affectant votre VO2 max sont déjà gravés dans le marbre. Votre âge et votre génétique représentent au moins 50 % de votre nombre, ne laissant qu’un très petit changement responsable de la condition physique. De plus, certains athlètes réagissent très bien à l’entraînement, tandis que d’autres verront très peu de différence dans l’amélioration de leur VO2 max après l’entraînement. La variation entre les jours de test doit également être éliminée pour s’assurer que tout changement observé entre les jours de test est en fait le résultat d’un changement de condition physique, plutôt qu’un simple nouvel ensemble de conditions dans l’environnement. L’altitude, la température, les vêtements et les chaussures portés doivent tous être normalisés si l’on veut trouver les petites augmentations ou diminutions de VO2 max causé par le niveau de condition physique actuel. De toute évidence, un test de laboratoire produira des résultats plus précis qu’une mesure sur le terrain telle que le test de Cooper.

Simulateur pour estimer votre VO2 MAX

Comment utiliser cet indicateur à l’entraînement

Même chez les athlètes dont la VO2 max ne se modifie pas après l’entraînement, des gains de forme physique et de performance sont encore souvent constatés. Alors, qu’est-ce qui est responsable de cette amélioration de la condition physique si le VO2 max lui-même ne change pas ? Pour la plupart des gens, l’amélioration de la foulée de course, du recrutement musculaire, de la perte de poids et de l’accumulation d’expérience dans une situation de course peut expliquer l’augmentation des performances.

Alors est-ce inutile de courir après une augmentation de cet indicateur ? Définitivement pas. L’entraînement aérobie augmentera l’efficacité musculaire, même si la quantité d’oxygène que vous utilisez reste la même. Pour l’athlète souhaitant améliorer sa capacité aérobie, il a été démontré qu’un entraînement entre 85 et 95 % de votre seuil a de grands effets sur la production de gains de performance. Pour le coureur, on dit souvent qu’une course de 5 km est à peu près le VO2 max. Courir à ce rythme pendant l’entraînement peut augmenter les gains de forme aérobie.

En réalité, c’est une mesure du potentiel de remise en forme plutôt que de la remise en forme elle-même. Cela signifie que connaître votre VO2 max est un point utile pour commencer tout plan d’entraînement. Ne vous découragez pas si votre nombre n’a pas augmenté 12 mois plus tard, utilisez d’autres mesures comme votre temps sur une distance particulière comme mesure des gains de performance. Cette indicateur reste utile, mais ce n’est qu’un chiffre dans tout un monde de données sur la condition physique.


Développez la fidélisation des vos coachings avec ThePerfClub!
ThePerfClub est une plateforme de coaching qui permet aux coachs et aux sportifs à optimiser les progrès et la santé en évitant les blessures.


Articles recommandés

Comment créer votre programme d’entraînement

Il est facile de se laisser submerger par tous les aspects de la science de l'entraînement sans avoir un entraîneur. Dans cet article, on décrit les bases pour créer votre programme...

Top 5 des exercices pour un meilleur soulevé de terre

Le soulevé de terre est pour tout le monde Pour quiconque se consacre au développement de la force, l’une des principales convictions est qu’il est essentiel d’incorporer des mouvements composés...

Retour à l’entraînement après une pause

INTRODUCTION Pour assurer un bon retour à l'entraînement, rappelez vous que votre premier entraînement n'est pas important pour votre progression future. Ce n’est pas non plus le moment idéal pour...

La science derrière la construction d’une base aérobie

Dans cet article, plongeons dans la science et la physiologie de l'entraînement de base aérobie et son application dans votre programme.

4 exercices de pliométrie pour prévenir les blessures

Ces exercices de saut sont conçus pour augmenter la puissance et prévenir les blessures pour de meilleures performances. Nous pensons souvent à la pliométrie pour améliorer ses courses en sprints...

Les jours de récupération : importance, fréquence et choses à éviter

Apprenez à optimiser les jours de récupération pour améliorer les performances et la récupération lors des entraînements, y compris les avantages d'une récupération active et d'une bonne nutrition. Si vous...

Une nouvelle façon de quantifier la charge musculaire

Présentation d'une façon unique en son genre de mesurer la tension exercée sur votre corps pendant l'entraînement en force. ThePerfClub quantifie la charge musculaire de vos entraînements en suivant les poids,...

Tests de condition physique : capacité aérobie et VO2 Max

Inclure des tests de condition physique dans votre programme d’entraînement peut vous aider à vous entraîner plus intelligemment à long terme. Voici comment tester et améliorer régulièrement la capacité aérobie...

L’importance du journal d’entraînement pour le suivi de vos performances

Tenir un journal d’entraînement peut avoir un impact majeur sur le succès de votre programme d’entraînement. Voici comment. De nombreux athlètes tiennent un journal d'entraînement pour suivre leurs performances. Avant...

Pourquoi les athlètes d’endurance féminines doivent s’entraîner en force

L’entraînement en force est une composante de l’entraînement que de nombreuses athlètes d'endurance féminines négligent. Voici les raisons de s'entraîner en force ainsi que quelques exercices clés que vous pouvez...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *