Theperfclub

bien-être ou wellness

Le suivi sportif pour le bien-être des athlètes

le suivi sportif est bien souvent décrié. Au cours des derniers mois, j’ai vu un changement alarmant dans le suivi aux athlètes, en particulier une attaque contre la science du sport par de nombreux entraîneurs de la communauté de la force et du conditionnement. Il semble que quiconque choisit de n’utiliser qu’un fragment de la science du sport soit immédiatement qualifié de «trop théorique» et supposés être incapables de coacher ou d’écrire des séances d’entraînement. C’est inquiétant parce que la plus grande influence sur les taux de blessures des athlètes ne vient pas du personnel scientifique du sport, mais de ceux qui ont un accès direct aux athlètes.

Les indicateurs subjectifs peuvent être le moyen le plus utile de faire le suivi sportif des athlètes, si vous le faites correctement.

Voici comment les entraîneurs peuvent prendre un questionnaire classique et le transformer en un assistant numérique, plutôt que de courir partout en essayant de collecter des données comme un sondeur. 

Ce que le suivi sportif avec des données subjectives peut faire et ce qu’elle ne peut pas faire

Le suivi subjectif est un processus où les athlètes partagent des informations en un coup d’œil sur leur état de forme et leurs perceptions de l’entraînement et de la compétition. Vous n’avez pas besoin de grand-chose, car les athlètes peuvent partager leurs commentaires sur l’effort d’un entraînement et donner des états d’humeur. Poser les bonnes questions, telles que la volonté de s’entraîner, les niveaux d’énergie, la qualité du sommeil et même leur douleur est particulièrement utile lorsque le processus est consciencieux et honnête.

Le problème que nous constatons parfois à des niveaux élevés est que la corvée quotidienne de collecte de telles informations peut devenir obsolète et difficile à maintenir si les athlètes estiment que c’est une perte de temps. Si des indicateurs subjectifs sont obligatoires, des informations honnêtes et précises peuvent être perdues pour la politique si vous n’adhérez pas aux meilleures pratiques. Les indicateurs subjectifs ne sont que des communications cohérentes et simples, et rien de plus. La valeur ajoutée vient lorsque vous l’utilisez pour comprendre ce que l’athlète vous dit rapidement, et le véritable art réside dans les questions plus profondes que vous posez lorsque vous voyez les athlètes plus tard. L’automatisation est parfois encore plus utile, où les athlètes peuvent accéder à des services au lieu de courir après le personnel pour leurs besoins.

niveau de récupération theperfclub
Le suivi sportif et les critères de mode de vie

L’utilisation d’indicateurs subjectifs a beaucoup de valeur, mais cela ne remplace pas ce qui se passe normalement entre les professionnels tels que les entraîneurs et leurs athlètes. Vous ne pouvez pas sous-traiter l’élément humain à l’entraînement, et plusieurs solutions de suivi sportif et physiologique utilisent des indicateurs subjectifs pour relier ce que ressent l’athlète à ses réponses biologiques à l’entraînement. Ainsi, le suivi sportif avec des méthodes subjectives est à la fois intemporel et nécessaire pour tirer le meilleur parti de votre entraînement. Le support scientifique est là, et il est vital pour travailler avec des groupes de sportifs.

Vous n’êtes pas aussi bon que vous le pensez

Les entraîneurs se vantent souvent de leurs capacités à lire les athlètes avec leur intuition, à voir la fatigue de l’entraînement et à avoir des conversations. La plupart des arguments sont presque comiques, car même si vous avez les meilleures intentions, vous trouverez que la vraie réponse au suivi sportif est que les athlètes ne veulent pas connaître les informations ou pensent qu’il est difficile de les collecter.

Malheureusement, de nombreux entraîneurs ont effectivement raison et parfois le suivi sportif avec des moyens subjectifs n’est tout simplement pas utile, car l’effort perçu peut être trompeur. D’un autre côté, je dirai que le processus de suivi subjectif est plus important que les chiffres et les dialogues, car il augmente la communication et la réflexion. L’excuse courante pour les alternatives au suivi sportif est toujours la suivante :

  • « Je demande simplement comment un athlète se sent. »
  • « Nous n’avons ni le temps ni l’argent pour le suivi. »
  • « Notre équipe ne veut pas demander aux athlètes de les remplir. »

Les points ci-dessus sont des réalités. Le problème avec les « entraîneurs au feeling » est que la plupart des entraînements se font en groupe, et comment demandez-vous vraiment toutes les informations à la fois avec une équipe de football ou un groupe de sprinters ? Bonne chance en demandant constamment à un athlète avant de s’entraîner chaque jour comment il a dormi, car certains athlètes ne sont pas tous les jours avec un entraîneur de force. Avec tous les tweets et posts de la recherche sur le sommeil, nous aimons prêcher aux athlètes pour qu’ils dorment mieux, mais semblons oublier d’avoir le temps de faire ce suivi.

La plupart du temps, seuls les problèmes évidents apparaissent clairement, comme un athlète qui boitille ou est épuisé, qui sont tous deux des conséquences réactives d’un mauvais suivi. L’approche de style conversationnel fonctionne-t-elle alors ? La suivi à l’intuition sera toujours un cran derrière le suivi complet du bien-être. Et si le sportif n’est pas à l’aise avec le coach ou le personnel ? Et comment le coach enregistre-t-il toutes leurs « interactions » ? Si leur mémoire est si grande, alors ils devraient être capables de se rappeler ce que l’athlète a dit des mois plus auparavant – quelque chose dont nous pouvons tous convenir est très improbable.

La deuxième excuse est la plus faible. Si vous n’avez pas le temps de faire de suivi, vous avez probablement besoin de faire ce suivi pour libérer du temps. L’entraîneur de force qui est surchargé de travail aura besoin de suivre les données pour déléguer correctement les responsabilités au personnel médical ou à son entraîneur d’équipe. Parfois (toujours), les paramètres hors entraînement doivent être impliqués dans la surveillance, car le mode de vie est un élément important de la récupération et de la santé des athlètes.

Il existe de nombreux produits de sondage bon marché ou gratuits, et les meilleurs incluent des outils subjectifs qui aident à la communication. Étant donné que presque tous les produits fonctionnent avec des outil de création de séances/programmes, les athlètes peuvent se débarrasser de l’ancien journal d’entraînement et des feuilles du passé. Vous ne pourrez peut-être pas répondre ou servir un athlète, mais enregistrer et agir sur des problèmes graves est un acte d’entraînement responsable. En plus de l’entraîneur, il est logique que toutes les données des athlètes soient gérées par d’autres membres du personnel. Tout ne peut pas être laissé à un entraîneur.

La dernière excuse est parfois une vraie. Les athlètes qui ne trouvent pas de valeur dans les questionnaires sont généralement ceux qui ne se conforment à rien, et à mesure que les athlètes progressent, ils deviennent plus indépendants et il est plus difficile de changer leur comportement. Ne le combattez pas. Je recommande d’utiliser des indicateurs subjectifs pour gérer le calendrier et le soutien aux athlètes. Et par dessus tout, gagner leur confiance pour qu’ils suivent vos directives et méthodes.

Indicateurs subjectifs – L’abeille ouvrière pour les entraîneurs

Un coach doit considérer les indicateurs subjectifs comme un essaim de données travaillant pour eux, pas contre eux. Plusieurs entraîneurs ont cessé d’utiliser des outils de suivi subjectif parce que cela n’en valait pas la peine, car ils avaient tendance à se perdre dans ce qu’il fallait faire après avoir obtenu l’information. En moyenne, l’essentiel du problème avec les indicateurs subjectifs n’est pas l’information, c’est plutôt un manque de process et de savoir prendre des décisions d’entraînement sur ces données.

Au lieu de voir toutes les données comme un raz de marée et une noyade, pensez à diriger ces informations et cette énergie aux bons endroits. Automatiser le processus autant que possible permet aux coachs de tirer parti de leur expérience en anticipant les problèmes avant qu’ils ne surviennent. Développons un peu cela.

Le suivi sportif et la récupération

L’automatisation concerne les causes, les conditions et, bien sûr, les actions. La collecte d’informations est évidemment importante, mais c’est la partie facile si un athlète voit la valeur. Les conditions sont là où un coach gagne du temps et filtre ce qui doit être fait immédiatement et quelles modifications sont nécessaires. Les actions sont simplement ce que les coachs font intuitivement par eux-mêmes, mais au lieu d’être réactifs, il s’agit d’être proactifs au plus haut niveau.

Avec chaque fardeau que nous avons aujourd’hui, il est clair que l’automatisation les rationalise et même les supprime. La technologie fonctionne et peut fonctionner pour nous, mais vous devez avoir un plan et l’envie de réussite avec ces outils. Travailler plus dur que jamais pour être intelligemment paresseux est la clé. 

Parfois, vous devrez ajouter plus de puissance à vos indicateurs subjectifs en renforçant avec un suivi objectif la réponse à l’entraînement. D’autres fois, vous aurez besoin de charges externes pour voir la cause et l’effet. N’oubliez pas que les données ne sont pas seulement des informations ; ce sont des actions en attente d’être prises. Tant d’entraîneurs parlent d’autorégulation avec l’entraînement en force, mais ne pas prendre en compte la récupération et se concentrer uniquement sur les vitesses de barre, c’est passer à côté de l’âme du biofeedback. L’autorégulation nécessite plus qu’un échauffement ou une série de répétition pour maximiser l’interaction humaine ; cela nécessite plus d’intrants et une compréhension plus approfondie de la façon dont la récupération et l’adaptation fonctionnent ensemble.

Enfin, l’aspect le plus important des indicateurs subjectifs est qu’ils enregistrent les informations directement de la bouche de l’athlète. Ils donnent l’occasion à l’athlète d’exprimer ses besoins, et même le fait d’inclure une petite case pour saisir ses notes lui permet d’aller au-delà des éléments d’évaluation de l’état de récupération. Nous vivons à une époque étrange, où le journal que nous avons est probablement un compte de réseau social. C’est très différent de ce qu’il était il y a des décennies, lorsqu’un journal long était caché sous le lit ou rangé en toute sécurité pour enregistrer sa vie. Les athlètes méritent de pouvoir accéder à leur suivi quotidien, et si nécessaire, une équipe peut l’auditer pour mieux aider toutes les personnes impliquées.

L’art de du suivi sportif, de l’athlète humain

La section la plus importante de cet article ne concerne peut-être pas les données ou la science, mais le travail avec les humains. J’ai trouvé que le cadeau surprenant et paradoxal qu’est l’interaction avec l’athlète montait en flèche au fur et à mesure qu’on fait ce suivi, à condition qu’il soit pratique et ne prenne pas beaucoup de temps. 

L’inspiration pour cet article était en fait les statistiques de santé mentale des athlètes, pas seulement la population régulière. Même les champions qui ont du succès souffrent, mais il semble que faire quelque chose de constructif et responsable ne soit pas très courant. Il est juste de dire que chaque entraîneur devrait être un défenseur du bien-être des athlètes, et une manière organisée d’effectuer ce suivi bienveillant n’est que logique.

Comme vous pouvez le voir, nous devons nous engager dans le développement personnel des entraîneurs au-delà des compétences interpersonnelles et amener les athlètes à adhérer à ce que nous faisons. Cela nécessite une vraie base d’outils. La capacité de travailler avec les gens vient d’un dévouement de toute une vie au métier et de l’implication des autres d’une manière qui exploite les dernières sciences de l’entraînement.

Votre plus gros point à retenir ne devrait pas être que j’essaie de transmettre l’urgence de la collecte de données ; ma recommandation est que nous puissions poser des questions meilleures et plus importantes. Lorsque vous avez une longueur d’avance à partir d’une position de compréhension, le temps que vous passez réellement avec chaque athlète est plus significatif. Les données et l’élément humain ne sont pas réellement opposés ; ils sont synergiques et symbiotiques les uns avec les autres.

Les athlètes veulent savoir que vous êtes à l’écoute, ce qui indique que vous assumez au moins vos responsabilités et que vous vous occupez idéalement de leurs besoins. Le suivi est un processus d’écoute. Cela ne s’arrête pas à l’entraînement et à la médecine sportive : le suivi concerne l’ensemble de l’athlète, y compris son mode de vie, sa santé et ses besoins émotionnels.

Ne suivez pas les données, suivez le sportif

Le suivi sportif est un domaine largement ouvert pour les entraîneurs, car il va de l’interaction occasionnelle à la démonstration scientifique la plus complète et la plus sophistiquée imaginable. La plupart des entraîneurs tomberont au milieu, essayant d’en faire assez pour être significatifs, mais essayant également de ne pas gâcher l’expérience des athlètes en les traitant comme des cobayes. La vérité, c’est que quelqu’un doit prendre en charge la santé d’un athlète, et quand quelque chose de grave arrive, nous ne pouvons plus pointer du doigt quelqu’un d’autre.

Sur une note plus positive, de nombreux entraîneurs peuvent gagner du temps et améliorer encore leurs programmes avec des pratiques de suivi sportif simples que tout le monde peut faire ou se permettre. Le fait d’avoir de bonnes informations maintenant vous aidera à éviter les problèmes plus importants en gérant les plus petits de manière efficace et efficiente. Le suivi a peut-être été une option dans le passé, mais je suis sûr que ce sera un droit pour les athlètes à l’avenir.

ThePerfClub vous permet de réaliser ce suivi sportif avec une plateforme ludique et facile d’accès pour prendre des décisions d’entraînement. Apprenez en plus et essayez gratuitement.


Progressez avec ThePerfClub!
ThePerfClub analyse automatiquement votre programme d’entraînement et son impact pour déterminer votre capacité à performer chaque jour.


Articles recommandés

Pourquoi utiliser le rameur pour votre préparation physique ?

La préparation physique est un allié de taille pour devenir plus performant dans sa discipline et de ne pas rencontrer d’obstacles qui viendraient entraver votre progression. L’intensité et le volume...

Est-il acceptable de sauter une séance d’entraînement ?

L'écoute des signes de fatigue de votre corps vous aidera à déterminer si vous devez ou non sauter votre prochaine séance d'entraînement. Voici ce qu'il faut rechercher. Nous nous sommes tous...

ThePerfClub au service de la longévité : joovene

ThePerfClub, avec son approche de l’entraînement adaptatif qui prend en compte le mode de vie, l’humeur, l’alimentation… pour fournir des recommandations d'entraînement aux athlètes et aux coachs afin d’ajuster leurs...

Le repos est primordial, même lorsque vous vous sentez en forme

Les jours d'entraînement les plus importants de la semaine peuvent être ceux où vous vous reposez et récupérez. Imaginez ceci : vous vous entraînez dur chaque jour et vous sentez...

Fréquence cardiaque maximale : comment la calculer

Nous vous expliquerons comment déterminer votre fréquence cardiaque maximale, quoi en faire, et répondrons aux questions fréquemment posées à ce sujet. QUE SIGNIFIE LA FRÉQUENCE CARDIAQUE MAXIMALE ? Votre fréquence cardiaque...

Le guide ultime pour une bonne posture

Qu'est-ce qu'une bonne posture? La posture est la position de votre corps en réaction à la force de gravité. en termes simples, c'est ainsi que votre corps se tient. Il existe deux...

Votre guide pour devenir le meilleur coach à distance

Devenir un coach à distance est plus populaire que jamais. Voici sept conseils pour vous assurer que vous entraînez le plus efficacement possible tout en supervisant des athlètes proches et éloignés....

6 composants d’un bon programme d’entraînement d’endurance

Pour créer un bon programme efficace, il faut intégrer de nombreux éléments complexes, qui doivent tous être combinés de la bonne manière pour que l'athlète réussisse. Un bon programme d'entraînement...

Votre arme secrète pour atténuer la fatigue dans la chaleur estivale

La chaleur estivale ne doit pas vous empêcher de vous entraîner. Choisissez le bon moment de la journée, fixez votre intensité et assurez-vous d'être hydraté. Les longues journées d'été semblent être...

SUIVI DES SPORTIFS : 4 MÉTHODES PAS CHÈRES

Le suivi des sportifs à l'aide de la charge d'entraînement est crucial pour découvrir les réponses individuelles à l'entraînement et à la compétition, prédire les niveaux de fatigue et réduire le risque...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.