Theperfclub – Entraînez-vous comme un pro

S'entraîner de nuit

S’entraîner de nuit : Quatre étapes faciles pour vous booster

Si vous êtes comme moi, s’entraîner de nuit ou en fin de votre journée semble beaucoup moins motivant qu’au début. C’est parce qu’à 17 heures, nous sommes fatigué – peut-être même stressé par le travail, et la motivation est plus difficile à fédérer. Sans oublier, les entraînements du soir peuvent faire des ravages sur le sommeil.

Malgré tout cela, les entraînements de fin de journée ne peuvent souvent pas être évités. Qu’il s’agisse d’un problème de planification ou que vous fassiez plusieurs séances d’entraînement par jour, savoir comment vous alimenter pour vos entraînements tardifs vous donnera l’énergie dont vous avez besoin pour les attaquer de front et vous assurera de passer une bonne nuit de sommeil.

Voici une stratégie d’alimentation pour vos entraînements tardifs en quatre points ci-dessous:

Faites le plein avant de vous entraîner la nuit

Quand était votre dernier repas ? Le plus grand défi d’un entraînement après une longue journée de travail, ou à tout moment après la tombée de la nuit, est que cela fait généralement 4 heures ou plus depuis votre dernier repas complet. Vous devez recharger votre réservoir avant de vous entraîner avec quelque chose qui vous rassasiera, mais ne vous fera pas sentir gonflé. Idéalement, vous devriez avoir votre carburant avant l’entraînement environ une heure avant de faire de l’exercice la nuit.

Les barres à faible teneur en glucides sont d’excellentes options pour vous aider, sans vous soucier d’un éventuel effet du sucre tard dans la nuit. Si vous voulez un peu plus q’un coup de pouce, essayez un shaker. Ils peuvent être d’excellentes options de glucides / protéines, faciles à digérer et parfaites avant l’entraînement.

Remplacez la caféine par des acides aminés

La caféine est un stimulant de performance populaire pour les athlètes ayant fait ses preuves pour réduire la fatigue et augmenter la force musculaire. Malheureusement, la caféine a une demi-vie de 5 heures, et si elle est consommée dans les 6 à 8 heures avant le coucher, elle peut perturber même le meilleur des dormeurs.

Une bonne alternative est les acides aminés. Des études indiquent que l’ingestion de BCAA réduit l’effort perçu et la fatigue mentale pendant l’exercice. De plus, ils vous permettent de verrouiller vos gains de performances.

S’hydrater avec plus de calories que d’habitude

On peut ressentir que s’entraîner la nuit ou le soir, en particulier les entraînements à haute intensité, peuvent nous donner un coup de mou à mi-parcours et on peut se sentir incapable d’atteindre ses objectifs. Pour cette raison, on pourra choisir de passer d’une hydratation hypocalorique normale à une option légèrement plus calorique (plus de sucre). Le sucre supplémentaire nous donnera un coup de fouet dont on a besoin pour terminer ses entraînements tardifs avec vigueur.

Bien dormir après l’entraînement et avoir une bonne récupération

Une fois votre entraînement terminé, il est probablement temps de dîner puis de vous coucher. Si vous avez du mal à vous détendre et à vous endormir, vous voudrez peut-être essayer un supplément axé sur la mélatonine ou un supplément de CBD à forte dose pour faire passer votre système nerveux de «combat ou fuite» à «repos et détente».

Vous pouvez également combiner avec une bonne dose de magnésium. Le magnésium peut être utile pour calmer les muscles hyperactifs, ce qui est souvent un grand coupable pour empêcher le sommeil après les entraînements du soir.

Et voilà, un plan simple en quatre étapes pour s’entraîner la nuit ou en soirée de façon optimale. En planifiant correctement, vous devriez être en mesure de maintenir votre entraînement de nuit à un niveau élevé sans affecter votre récupération le lendemain.


Progressez avec ThePerfClub!
ThePerfClub permet aux coachs et sportifs de planifier, analyser et maximiser leurs performances, grâce à une compréhension de l’athlète, de son programme et de sa récupération.


Articles recommandés

Qu’est ce que l’Autorégulation : améliorez vos séances, évitez l’épuisement

Nous discutons de l'importance de l'autorégulation, de l'écoute de votre corps et de l'entraînement qu'il peut supporter. Qu'est ce que l'Autorégulation ? « L'autorégulation » est un mot à la mode en...

Zones d’entraînement ThePerfClub : d’où viennent-elles et que signifient-elles?

ThePerfClub dévoile les évaluations quotidiennes des performances et, à l’intérieur de celles-ci, a introduit les zones d'entraînement : récupération, optimal, surmenage. Il est difficile de savoir à quel point on...

Suivez les macronutriments pour être plus efficace avec votre nutrition

QUE SONT LES MACRONUTRIMENTS (MACROS)? Les macronutriments sont les nutriments dont nous avons besoin chaque jour en abondance. Ils sont classés en protéines, glucides et graisses. Chacun d'eux joue un rôle majeur...

5 façons dont ThePerfClub fait de vous un meilleur coach

Comment ThePerfClub est un outil précieux pour impliquer ses athlètes L'impact de THEPERFCLUB au delà d'une simple plateforme de création de programme pour les coachs. L'expérience THEPERFCLUB permet d'affecter la...

Préparation de l’athlète pour la collecte des données

Informez l'athlète de ce qu'il doit faire lorsqu'il porte ou utilise un équipement spécifique. L'athlète doit comprendre qu'il doit travailler et s'entraîner exactement de la même manière que par le...

Mesurer le bien être des athlètes

Dans cet article, parlons des différentes méthodes pour suivre le bien-être des athlètes. Les mesures d'auto-évaluation de l'athlète peuvent inclure les perceptions du bien-être (par exemple la fatigue) et des...

Évaluations de l’effort perçu (RPE)

Dans cet article, on va discuter de l'utilisation des évaluations de l'effort perçu pour quantifier la charge. Le RPE est l'un des moyens les plus courants d'évaluer la charge interne....

Qu’est-ce que le suivis des athlètes?

Bienvenue dans le premier article sur le suivis des athlètes. Ceci est juste un très courte article pour vous présenter ce qu'est le suivis des athlètes, et nous allons passer...

Charge interne

Méthodes de surveillance de la charge interne Perception de l'effort L'évaluation de l'effort perçu (EPR) est l'un des moyens les plus courants d'évaluer la charge interne. L'utilisation de l'EPR est basée...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *