Theperfclub – Entraînez-vous comme un pro

La base sur l’alimentation

L’alimentation, c’est le facteur le plus important dans le mode de vie des gens qui est souvent négligé. Tout le monde ne jure que par des séance de cardio, mais personne ou peu de gens sont cohérents et diligents avec leur nutrition.

Il est vraiment étonnant de voir combien de temps les gens vont courir pour devenir mince, secs, forts, sans prêter attention au facteur le plus important que vous pouvez réellement contrôler : la nourriture. Au lieu d’écrire une dissertation sur les raisons pour lesquelles vous devriez manger d’une certaine manière, omettre certains aliments, avoir toujours sur soi une calculatrice et une balance alimentaire, restons simple et évitons d’enfoncer des portes ouvertes.

1) Vous n’avez pas besoin de manger fréquemment mais vous devez bien manger.

Il n’y a littéralement aucune preuve scientifique (études métaboliques observationnelles ou cliniquement orientées) qui soutiennent l’augmentation de la fréquence des repas. En fait, les preuves scientifiques actuellement disponibles soutiennent une hypothèse différente: la fréquence des repas n’a pas d’importance. Ce qui importe, cependant, c’est la composition de vos repas. En tant que personnes logiques (espérons-le), nous devons comprendre qu’un régime riche en barres protéinées, en aliments raffinés et en «aliments» synthétiquement modifiés ne soutient pas un physique maigre et musclé. Souscrire au principe KISS (restez simple, stupide) – voici le truisme numéro un:

S’en tenir aux aliments à ingrédient unique et abandonner tout ce qui a plus de zéro virgule dans la liste des ingrédients.

2) Ce que vous faites la plupart du temps est le plus important.

« Je ne peux pas vous dire en pourcentage à quel point la nutrition par rapport à l’exercice est importante. Certains disent que la nutrition représente 70% du succès de la musculation. Cela signifie-t-il que si vous appliquez parfaitement des régimes de nutrition et de remise en forme, mais que vous ne faites pas d’exercice du tout, vous allez construire un physique à 70% de votre potentiel? « 
-Dorian Yates

Les gens s’exclament que la nutrition est primordiale et vous ne pouvez pas compenser une mauvais alimentation. Ils ont tous deux raison ET tort. Bien sûr, ce que vous mettez dans votre corps est important, mais ce n’est pas toujours important. Les tendances générales de votre nutrition détermineront votre physique, votre force et vos résultats. Le « cheat day » occasionnel, la bière ou les folies ne vous ruineront pas, surtout pas si c’est réellement occasionnel. Si vous voulez vraiment descendre à des niveaux de graisse corporelle à un chiffre, alors oui – vous n’allez pas tricher très souvent du tout. Si vous êtes un guerrier du week-end qui aime s’entraîner et manger correctement, peu importe si vous mangez au restaurant une ou deux fois par semaine ou prenez une bière tout en vous détendant.

Pour l’année prochaine, prenez vos repas au mieux de vos capacités et ne transpirez pas de temps en temps (vous ne devriez pas être en mesure de déterminer votre fréquence car ils ne se produisent pas avec régularité). Dans un an, vous serez plus fort, plus maigre et plus populaire grâce à cela.

3) Entraînez-vous comme vous si vous vous en souciez réellement.

Savez-vous ce que les meilleurs mangent réellement?

Vous pensez que des gens comme Michael Phelps s’inquiètent du contenu en macronutriments, de leurs calories ou du moment des repas ? Cela dit, ils ont une génétique incroyable, des niveaux supérieurs de masse musculaire et des profils hormonaux hors normes. Cela dit, leurs niveaux d’entrainement et d’activité sont extrêmement hauts et servent un but dans leur vie. Ce but est la motivation. Qu’est-ce qui vous motive ? Lorsque vous vous entraînez, vous devez être dans le bon état d’esprit, vous devez être motivé à tout laisser sur la plate-forme, à vous fatiguer, à souffrir. Est-ce toi? Si vous secouez la tête, cela ne s’applique pas à vous et votre nutrition ne sera jamais suffisamment précise pour compenser votre manque de vigueur à l’entrainement. Lorsque vous vous apprêtez à entrer dans le gymnase, le ring, la piste, concentrez-vous sur les progrès, et pas seulement sur le fait d’y être.

Entraînez-vous assez fort pour réellement utiliser le carburant que vous consommez. Des mouvements composés lourds et un conditionnement de haute intensité (induisant des nausées) font partis du jeu.

4) Arrêtez de boire vos calories.

Vraiment. À moins qu’il ne s’agisse d’une boisson protéinée ou d’une nutrition post-entraînement, pourquoi diable quelqu’un intéressé par le physique, la force ou l’athlétisme devrait-il boire ses calories ? Croyez-le ou non, le café latte chaque matin, le Gatorade à pleine puissance pendant votre séance d’entraînement, et le Coca-Cola au dîner ne vous rend pas service. Tenez-vous en à l’eau.Buvez de l’eau, shake protéiné / un shake post-entraînement, arrêtez de le boire le reste.

Mangez des aliments entiers, buvez de l’eau et des protéines. Sautez le reste.

5) Superposez votre nutrition.

Chaque repas et macronutriment a des couches que nous pouvons simplifier pour chaque individu. Au lieu d’utiliser une balance alimentaire et des tasses à mesurer, nous pouvons utiliser des moyens plus simples pour ce faire. Considérez le repas suivant:

Poulet, riz blanc, brocoli, boisson protéinée + eau.

Nous avons donc deux couches de protéines – poulet et shake de protéines et une couche de glucides – riz blanc. De là, nous pouvons ajouter ou soustraire des «couches» pour obtenir les résultats souhaités. Si l’objectif est de se sécher, nous pouvons réduire la couche de riz blanc, peut-être seulement une portion de riz blanc de la taille d’un poing au lieu de deux. De même, nous pouvons ajouter des couches pour un gain de masse – comme passer à une coupe plus grasse de viande (boeuf / steak / porc), ajouter du beurre d’arachide / du beurre d’amande au shake protéiné (ou au lait), etc. Encore une fois si l’une de ces couches que nous avons énuméré pour le gain de masse étaient dans le repas d’origine, nous pourrions les retirer pour quelques semaines pour obtenir l’effet souhaité. Un moyen facile de mettre en œuvre cela est d’utiliser des portions de la taille de la paume ou du poing comme guide.

De là, nous modifierions les couches en fonction de la progression et des niveaux cardio. Je préfère ajouter du cardio au début, puis réduire la nourriture. Pour réduire les couches, nous enlèverions d’abord une portion de glucides dans l’un des repas, puis une autre à une date ultérieure si nécessaire avant de finalement retirer toutes les portions de glucides sauf une, il reste -75-100 g, puis augmentez le cardio. Pour ajouter de la masse, j’ajouterais une couche à la fois, une portion de glucides, une couche de graisse (à partir de viandes plus grasses, d’huile d’olive, de noix, de beurres de noix dans des shakes, etc.), ou en ajoutant plus de protéines.

Mesurez de manière à ne pas vous énerver dans la cuisine et modifiez votre alimentation au besoin.

6) Imprégnez votre cerveau de la tâche à accomplir.

Peut-être que la chose la plus importante pour se conformer à un plan nutritionnel est la ténacité mentale requise pour réussir. Nous devons avoir la bonne mentalité pour nous engager à manger correctement plus souvent, pour faire les choses qui sont inconfortables afin de ressembler ou performer comme nous en avons envie. Verbalisez vos objectifs. Notez-les et mettez-les sur votre réfrigérateur, votre porte, votre miroir. Tout ce qu’il faut pour vous rappeler que vous avez un but à chaque fois que vous mangez, vous entraînez, vous reposez, faites du cardio, etc. Si vous voulez vraiment atteindre vos objectifs, vous allez travailler plus souvent et y arriver.

Ayez la bonne mentalité pour votre plan de nutrition stricte. Quel que soit le résultat souhaité, votre motivation intrinsèque peut vous pousser à faire les choses nécessaires.

Alors voilà, six truismes nutritionnels pour passer au niveau supérieur. C’est la pensée de niveau supérieur d’un entraîneur qui travaille avec des gens quotidiennement. Ce n’est pas un article pour ceux qui n’ont jamais ajusté leur plan nutritionnel, mais plutôt un article destiné à ceux qui sont sérieux dans leur entrainement et qui veulent le faire passer au niveau supérieur.


Progressez avec nous dès aujourd’hui !
De la création du profil de l’athlète jusqu’à l’analyse de votre programme.
Rejoignez la version beta gratuitement.


Articles recommandés

Bien gérer la charge pour réduire le risque de blessure

L'objectif global d'une bonne gestion de la charge est de construire idéalement les semaines d'entraînements et leur enchaînement. Le but étant d'améliorer l'adaptation et maximiser les performances tout en réduisant...

Gestion de la charge et de la fatigue – Introduction

Au cours des dernières décennies, le sport est devenu une industrie compétitive et professionnalisée. Les athlètes doivent composer avec des calendriers de compétition toujours plus chargés et doivent faire face...

Potentiation Post Activation : Utilisations Pratiques

Beaucoup de coaches et d'athlètes utilisent la Potentiation Post-Activation (PAP), sans vraiment comprendre pourquoi. Ils savent juste que cela fonctionne, alors ils continuent. Maintenant, on peut utiliser stratégiquement cette théorie...

La pliométrie pour améliorer la force maximale

Avant d'aller plus loin sur la pliométrie et ses impacts potentiel sur les gains en force, quelques rappels. La force peut être démontrée de plusieurs manières. En général, nous pouvons...

Vélocité et effort perçu (RPE)

RPE signifie taux d'effort perçu, adapté de l'échelle de Borg. Cette échelle est née dans le monde de la course à pied, mais elle est applicable aux sport de force...

Alimentation et entraînement : avant, pendant et après

Votre corps est votre véhicule, vous devez donc garder votre moteur en marche lorsque vous vous entraînez. Cela signifie alimenter votre corps en mangeant les bons aliments et en buvant...

Weekend Archives: The Standing Overhead Press – Mark Rippetoe, , Starting Strength

The correctly-performed Press (incorrectly-performed exercises do not count) is not merely perfectly safe for the shoulders. More importantly, the Press is the best exercise for keeping shoulders strong and injury-free....

Weekend Archives: My Experiences with Starting Strength – Colin Webster, , Starting Strength

"I had read about strength and conditioning topics for years, and learned a few things at the tutelage of some legendary Steelers who really know their stuff. He reminded me...

Questions from the Lovers – Fix It In Post | Starting Strength Radio #89 – Mark Rippetoe, , Starting Strength

A live Q&A episode in which Rip takes call-in questions from Starting Strength fans. Read More

Entraînement en force pour les athlètes d’endurance

Un athlète d'endurance qui entraîne sa force gagne un avantage compétitif L'entraînement en force peut être un énorme avantage pour vos performances, que vous soyez un cycliste, coureur, triathlète, nageur......

1 réflexion sur “La base sur l’alimentation”

  1. Ping : Alimentation et entraînement : avant, pendant et après - ThePerfClub

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

EnglishFrançais