Theperfclub

Suivi de la charge d'entraînement : quel outil est le meilleur ?

Voici notre article détaillé sur les différentes méthodes de Suivi de la charge d’entraînement.

desktop theperfclub

Le suivi de la charge d’entraînement est devenu un élément essentiel de la performance sportive. Le suivi des performances d’un athlète permet aux individus et aux entraîneurs d’évaluer comment le corps gère l’entraînement et la compétition. Lorsqu’il s’agit de décider quels outils et modèles utiliser pour faire ce suivi de la charge d’entraînement, les coachs et préparateurs physiques sont confrontés à une multitude d’options. Mais lequel est le meilleur?

Une conférence sur les sciences du sport, « Monitoring Athlete Training Loads ⏤ The Hows and the Whys », s’est tenue en 2016 au cours de laquelle des experts se sont réunis pour discuter et partager des recherches sur les modes d’entraînement des athlètes. Un groupe de chercheurs a rassemblé les principaux résultats discutés pour fournir un examen scientifique consensuel sur le suivi de la charge d’entraînement de l’athlète et les outils utilisés pour l’évaluation.

Jetons un coup d’œil à ce que la science a trouvé

La charge d’entraînement peut être divisée en catégories de charge interne et externe. La charge interne est définie par des facteurs de stress psychologiques et physiologiques. Les mesures comprennent la fréquence cardiaque, les évaluations de l’effort perçu (RPE) et la consommation d’oxygène. Les charges externes sont des mesures objectives du travail d’un athlète. Les mesures comprennent généralement la puissance, le volume, le tonnage, la vitesse et le temps. Les outils et modèles suivants génèrent et/ou utilisent ces mesures pour évaluer la charge d’entraînement, la capacité de performance et/ou le risque de blessure d’un athlète. 

Suivi de la charge d’entrainement avec des mesures GPS

Les paramètres du système de positionnement global (GPS) sont une mesure de charge externe courante pour les sports d’équipe. Les appareils GPS aident à mesurer la distance, la vitesse et l’accélération. Ils peuvent également donner des indicateurs de charge externe telles que le nombre d’efforts qu’un athlète entreprend dans des seuils de vitesse ou d’accélération. Un effort d’accélération se produisant généralement au cours des premiers pas ⏤ est mesuré comme le temps qu’un athlète passe au-dessus d’un taux d’accélération donné (par exemple, 3 m/s²). Bien que la recherche ait suggéré l’utilisation d’appareils GPS comme un outil valide et fiable pour quantifier la distance et la vitesse, il y a des mises en garde. La recherche suggère que la précision du GPS est améliorée avec une fréquence d’échantillonnage plus élevée. Cela signifie que les individus doivent effectuer plusieurs essais lors de l’utilisation d’appareils GPS pour obtenir des mesures précises. Pour ajouter, si la piste ou l’intervention évaluée comprend un athlète ayant un taux élevé de changement de vitesse, le GPS devient moins précis dans la mesure de la vitesse.

Outils pour l’entraînement en force et en puissance

Les programmes d’entraînement incluent le plus souvent des entraînements de force et de puissance. L’exercice de résistance est généralement inclus dans de tels programmes d’entraînement. Les charges d’entraînement de force et de puissance sont surveillées à l’aide d’une charge, d’un volume et d’u tonnage éventuellement, qui résument le travail mécanique effectué. Le travail mécanique est déterminé par le produit de la force et du déplacement pendant l’exercice. La recherche a suggéré divers outils et méthodes pour mesurer une telle intervention, notamment : des capteurs inertiels et un accéléromètre, une analyse vidéo, des plaques de force et un V-scope. Codeurs linéaires, capteurs inertiels et accéléromètres semblent démontrer une plus grande promesse dans l’évaluation de la charge d’entraînement dans la salle de sport par rapport aux autres outils mentionnés précédemment. L’analyse vidéo, les plaques de force et les outils V-scope peuvent être plus coûteux et se sont avérés difficiles à mettre en œuvre dans des environnements réels.

Outils et stratégies de suivi de la charge d’entrainement chez les jeunes athlètes

Il est important de faire le suivi de la charge d’entraînement de manière appropriée chez les jeunes athlètes. Des recherches ont montré que des volumes élevés d’entraînement entraînent des départs à la retraite anticipés et un plus grand risque de blessure. 

Les chercheurs suggèrent que les jeunes athlètes tiennent un journal d’entraînement. Un journal d’entraînement permet aux jeunes athlètes de comprendre leur suivi de la charge d’entraînement personnelle, ainsi que l’importance et les ramifications de leur propre assiduité, de leurs performances et de leur santé. Les facteurs liés au mode de vie doivent être pris en compte, car des études ont déterminé une relation entre les facteurs de stress hors entraînement et hors compétition et l’épuisement et/ou l’abandon du sport. Des études suggèrent également que les mesures RPE doivent être utilisées avec prudence lors du suivi de la charge d’entraînement des jeunes athlètes. Les mesures RPE sont notées par évaluation personnelle, et les jeunes athlètes ont tendance à ne pas être fiables en ce qui concerne l’auto-évaluation. Il est suggéré d’utiliser plusieurs mesures de charge interne pour effectuer ce suivi de la charge d’entraînement des jeunes.

Mesures psychologiques et suivi de la charge d’entrainement

Les facteurs de stress psychologiques peuvent avoir un impact significatif sur la performance d’un athlète. Des études ont suggéré que différentes données démographiques (par exemple, l’âge, le sexe, l’origine ethnique) et la psyché d’un individu ont un impact sur le degré de vulnérabilité d’un athlète. Le degré de vulnérabilité d’un athlète peut avoir un impact considérable sur le potentiel de récupération, la capacité d’effort, les facteurs de stress et la tolérance au stress. Des recherches axées sur le surentraînement ont démontré que les stresseurs psychologiques sont plus sensibles et cohérents que les stresseurs physiologiques.

Les mesures psychologiques peuvent être évaluées à l’aide du profil des états d’humeur, du Borg RPE, du RPE de session et du questionnaire de récupération-stress pour les athlètes. La recherche a vérifié la validité et l’exactitude de l’évaluation mentionnée et est couramment utilisée pour surveiller les athlètes. L’échelle de récupération et de stress aigus a également été déterminée comme une évaluation valide pour quantifier la récupération et le stress.

Alors, quelle mesure ? Quel outil ?

En résumé, le type d’intervention, le sport d’équipe ou individuel, les finances et l’environnement doivent tous être pris en compte pour déterminer quels outils et/ou mesures doivent être utilisés pour le suivi de la charge d’entrainement. Restez à l’écoute pour la partie 2, où nous continuerons à examiner les avantages et les inconvénients des modèles et des outils utilisés.

ThePerfClub est un outil abordable qui vous permet de centraliser :

  • Vos programmes et carnet d’entraînement
  • La quantification de la charge d’entraînement
  • le suivi de l’état de forme des athlètes

ebook-theperfclub

Cet Ebook est une approche pour trouver l’équilibre entre le surentraînement et ne pas en faire assez en laissant des gains de performance non réalisés sur la table.

Modèle Fitness-Fatigue

Le modèle fitness-fatigue est utilisé pour analyser les informations de charge d’entraînement. Cette méthode est utilisée pour informer les plans d’entraînement et prédire les niveaux de performance, de forme physique et de fatigue. Le modèle initial de forme physique et de fatigue suggère que les charges d’entraînement donnent lieu à des réponses de forme physique qui augmentent les performances et les niveaux de fatigue. Des niveaux accrus de fatigue se traduisent généralement par une diminution des niveaux de performance. Le modèle a été ajusté par divers groupes pour mieux représenter les situations avec une variation du stimulus de charge d’entraînement et des niveaux de fatigue accrus. Il est couramment utilisé dans la communauté sportive comme mesure fiable de la fatigue et de la forme physique.

suivi de la charge d'entraînement fitness-fatigue

Cela étant dit, le modèle fitness-fatigue a été accusé de simplifier à l’excès les relations complexes entre l’entraînement et la performance). Différents facteurs et mesures (ex. facteurs psychologiques, routines d’entraînement, santé) peuvent influencer l’état mental et la performance d’un athlète. Comme chaque athlète et chaque charge d’entraînement sont différents, les athlètes progressent et/ou déclinent à des rythmes différents. Par conséquent, la simplification du modèle fitness-fatigue a conduit à une grande variabilité des paramètres et à la précision des prédictions de performance.

Charge Aigue:Chronique-Rapport de charge de travail

Le ratio de charge de travail aiguë:chronique (ACWR) est utilisé pour évaluer la relation entre la charge d’entraînement précédente d’un athlète et ce à quoi un athlète est préparé. ACWR utilise des moyennes mobiles pour comparer les périodes de charge d’entraînement récemment terminées (généralement environ 5 à 10 jours) avec les périodes de charge d’entraînement chronique terminées (généralement environ 4 à 6 semaines).

Pour ajouter, la méthode ACWR peut également être utilisée pour identifier le risque de blessure. Lorsque le score ACWR est compris entre 0,8 et 1,3, le risque de blessure est suggéré comme étant faible. Un score ACWR supérieur à 1,5 montre généralement une augmentation exponentielle du risque de blessure. Voir notre article sur les idées reçues sur les ratios de suivi de la charge d’entraînement.

Charge interne et rapport de charge externe

Le rapport de charge interne:externe estime le stress psychophysiologique subi pendant l’entraînement dans le contexte de la charge d’entraînement externe terminée. La méthode du rapport de charge interne:externe peut être utilisée pour interpréter l’état d’entraînement d’un athlète. 

Par exemple, si un athlète subit une réduction de sa fréquence cardiaque (diminution de la charge interne), il est très probablement en train de s’entraîner et/ou de gagner en forme physique.

Cette méthode peut aider à conseiller sur les effets négatifs des programmes d’entraînement, à identifier la fatigue dans les compétitions de sports d’équipe et à identifier les changements dans la condition physique et l’état de fatigue. 

Le suivi de la charge d’entraînement au service de la prévention des blessures

Il y a un grand intérêt à connaître la quantité optimale d’entraînement pour assurer des performances optimales sans surmener un athlète. Les premières études suggèrent que plus un athlète travaille dur (plus la charge d’entraînement est élevée), plus son risque de blessure est élevé. Par exemple, une étude de 2012 a révélé que lorsque les athlètes augmentaient le nombre de courses à grande vitesse, ils présentaient un risque accru de blessures au bas du corps et aux tissus mous.

Cependant, lorsque la charge d’entraînement diminuait, la présence de blessures diminuait également. Cela étant dit, des études récentes ont suggéré qu’un entraînement chronique intense pourrait prévenir les blessures chez les athlètes. Ces études suggèrent que la charge d’entraînement est comme un « véhicule qui pousse les athlètes vers ou loin des blessures ».

Par exemple, une étude de 2014 a révélé que des athlètes présentaient un risque de blessure plus faible lorsqu’ils davantage sur une période de 4 semaines (charge d’entraînement chronique) par rapport aux athlètes qui en faisaient moins.

La « réponse protectrice » suggérée de l’entraînement peut résulter du fait :

  1.  l’exposition à la charge d’entraînement permet au corps de commencer à tolérer la charge, et
  2. l’entraînement permet au corps de mieux se développer physiquement, réduisant ainsi le risque de blessure.

Ces études suggèrent 3 approches pour se protéger contre les blessures :

  1. charges d’entraînement chroniques élevées
  2. exposition à des charges d’entraînement chroniques élevées pour mieux tolérer les unités de haute intensité lors de l’entraînement
  3. l’association de l’ACWR au risque de blessure est meilleure que la charge aiguë ou chronique seule. 

Alors, comment choisir ?

Avec les nouvelles technologies et les méthodes analytiques, il existe une multitude de façons de faire un suivi de la charge d’entraînement des athlètes. Lors du choix d’une méthode, l’efficacité de sa mise en œuvre doit être prise en compte. L’utilisation de plusieurs outils ou méthodes est également suggérée. Les méthodes capables de compter les répétitions et/ou de calculer une unité de mesure sont faciles à interpréter puis à traduire en un plan d’entraînement approprié.

ThePerfClub  est un outil rapide et facile pour aider à quantifier la fatigue des athlètes, le stress musculaire et d’autres processus physiologiques hors entraînement. La mise en œuvre est pratique, car ThePerfClub repose sur votre programme et vous indique comment guider votre stratégie d’entraînement. Une fois vos exercices/programmes créés, les calculs sont fait automatiquement et vos athlètes peuvent avoir l’information des séances sur l’application mobile. Ainsi le stress de l’entraînement et hors entraînement permet de faire de meilleurs programmes en fournissant des informations sur la façon dont la charge d’entraînement et la compétition affectent le corps de l’athlète.

6 composants d’un bon programme d’entraînement d’endurance

Pour créer un bon programme efficace, il faut intégrer de nombreux éléments complexes, qui doivent tous être combinés de la bonne manière pour que l'athlète réussisse. Un bon programme d'entraînement...

Votre arme secrète pour atténuer la fatigue dans la chaleur estivale

La chaleur estivale ne doit pas vous empêcher de vous entraîner. Choisissez le bon moment de la journée, fixez votre intensité et assurez-vous d'être hydraté. Les longues journées d'été semblent être...

SUIVI DES SPORTIFS : 4 MÉTHODES PAS CHÈRES

Le suivi des sportifs à l'aide de la charge d'entraînement est crucial pour découvrir les réponses individuelles à l'entraînement et à la compétition, prédire les niveaux de fatigue et réduire le risque...

Qu’est-ce que l’intensité d’entraînement et comment la mesurer ?

L'intensité d'entraînement peut être mesurée de différentes manières. Découvrez les avantages de mesurer votre intensité pendant que vous vous entraînez et comment ThePerfClub vous aide à rester sur la bonne voie....

Croyances vs faits : pourquoi vous avez encore besoin de jours de repos, même lorsque vous vous sentez bien

Les jours d'entraînement les plus importants de la semaine peuvent être les jours de repos et de récupération. Cet article explore les idées communes que les gens ont pendant sur...

Coaching à distance ou en ligne : comment soigner vos suivis

Profitez d'excellents outils de coaching à distance pour aider vos athlètes à se sentir connectés, inspirés et forts. Essayez gratuitement ThePerfClub. Dans cette nouvelle ère numérique, il peut être difficile...

Fidéliser les sportifs : 4 conseils pour vos coachings 

Suivez ces quatre stratégies pour encourager et fidéliser les sportifs à long terme, ainsi que l'amélioration des performances de votre athlète au fil du temps. Qu'est-ce qui caractérise la fidélisation...

9 façons d’être un bon coach en ligne

Profitez d'excellents outils et technologies pour devenir un meilleur coach en ligne pour aider vos sportifs à distance à se sentir connectés, inspirés et forts. Essayez gratuitement ThePerfClub. Développez vos...

Faut-il faire du sport pendant les règles ?

Pourquoi vous devriez faire du sport pendant les règles ? Faire du sport pendant les règles peut vous aider à développer vos muscles plus rapidement avec une meilleure récupération le...

Systèmes nerveux sympathique et parasympathique : comment ils fonctionnent

Les systèmes nerveux sympathique et parasympathique régulent la fréquence cardiaque, la pression artérielle, la température, la digestion et d'autres fonctions, nous permettant d'ajuster ces activités sans pensée consciente. Le système nerveux...